Lifestyle, Zéro déchets

Les 10 « plastique » commandements

On nous parle beaucoup de l’ingestion de plastique, de leur possible lien avec certains cancers et de leur impact sur la faune et la flore.
Car oui, cette matière relâche des substances toxiques de sa fabrication à sa dégradation.  Alors comment les utiliser de manière optimale, sans pour autant que cela nuise à notre santé et notre environnement?

1.Savoir différencier les différents types de plastique tu devras
Pour cela, il faut te référer au numéro entouré d’un ruban de mobius qui doit figurer sur l’emballage.
Quèsaco ? Toutes les infos ici

2. Cuire des aliments dans des contenants en plastique tu oublieras
La chaleur favorise le transfert des particules de plastique dans les aliments et il est partout : dans les sachets de riz, les ustensiles de cuisine, les gobelets en carton, les lunch box…

Le mot d’ordre est donc de  transvaser le plus tôt possible tes aliments dans un contenant en matière dite « inerte » comme le verre et surtout, surtout de ne rien chauffer dans des matières plastiques !

3. Le plastique pour les enfants tu abandonneras
Les objets en plastique sont souvent fabriqués dans les pays asiatiques, on ignore beaucoup de chose sur les conditions de fabrication et leur impact environnemental. De plus, leur fabrication nécessite énormément d’énergie, d’eau et est très polluante.

Prenons par exemple les jouets : à l’heure actuelle, prêt de 20% contiendraient des phtalates, substance irritante pour les yeux et le système respiratoire alors qu’ils sont interdits depuis prêt de 20 ans. (oups)
Je ne prends pas en compte non plus le transport nécessaire pour leur acheminement et du fait qu’il n’existe aucune solution pour le recyclage de ces déchets une fois la fin de vie du jouet venue.

Pour toutes ces raisons, il est préférable d’investir dans des jouets en bois ou en tissus, écologiques et éthiques.
En ce qui concerne les autres objets du quotidien, des alternatives en verre, inox ou en bambou (attention à ne pas le chauffer non plus) sont disponibles.


4. Donner des vieux jouets en plastique à tes enfants tu omettras
Les vieux jouets en plastique peuvent contenir différentes substances nocives qui ont été interdites par la suite. Je pense au Bisphénol A, aux phtalates (grands perturbateurs endocriniens) ou encore le plomb.
Alors pour le bien de ta progéniture, il est préférable que tout reste hors de sa portée.

Dommage pour toi si, comme moi, tu avais gardé une partie de tes jouets pour tes enfants…


5. Consommer de l’eau en bouteille restée au soleil tu t’abstiendras
Le PET dans lequel sont fabriqués les bouteilles sont considéré sans danger dans le domaine alimentaire. Néanmoins il faut savoir que dans 93% des cas, des micro particules de plastique ont été retrouvés dans les liquides qu’elles accueillent.
Le temps de stockage/ réutilisation et la chaleur du contenu sont des données importantes dans le transfert de particules.

On ne connait pas avec précision la qualité du stockage avant notre achat. Le stockage dans un lieu sec et frais est recommandé… mais suis je la seule a déjà avoir vu des palettes entières patienter tranquillement sur un parking en plein soleil avant qu’elle ne soit prise en charge ? Permets moi dans ce cas de douter du respect des recommandations de stockage et donc de la qualité « pure » de l’eau.
La bouteille d’eau en elle-même est conçue pour une utilisation unique et non pour etre réutilisée par la suite. Le plastique est donc fabriqué en conséquence et il peut , avec le temps, relâcher plus de micro particules

Il est donc recommandé d’utiliser une gourde en inox et surtout de ne pas consommer de l’eau municipale que l’on aurait rempli dans une bouteille après avoir laissé le tout chauffé au soleil.

6. Du « marketing Végétal » tu te méfieras
Petit à petit, on nous fait remplacer les gobelets en plastique par des gobelets en carton… pour plus d’écologie. Ce qu’on oublie de nous dire c’est qu’ils sont recouverts d’une fine couche de plastique (qui rentre donc en contact avec les boissons chaudes qui sont à l’intérieur… tout ce que l’on essaie d’éviter).
De même pour les sachets de thé dont le plastique est utilisé pour qu’il garde sa forme au cours de son utilisation. Et les filtres des cigarettes, avec ou sans plastique ?? Avec bien sur 😉

Le  vrac, un mug personnalisé ou non et une bonne vieille machine à café sont recommandés!

7. Stocker ses aliments dans des contenants en plastique tu délaisseras
Le plastique migre dans les aliments, que celui-ci soit chauffé ou non lors de son utilisation.
Pour restreindre ta consommation de micro  plastique, il est donc recommandé de favoriser des contenants « inerte » comme le verre et les achats en vrac.
Cela est encore plus valable pour les aliments gras car ces derniers sont plus susceptibles d’absorber les molécules toxiques.

Tu manques de budget ? En seconde main, en réutilisant tes pots de confiture (ou autre), il est très facile, avec un peu de patience, de se faire une belle collection de contenants  « 0 plastique ».


8. A jeter tes contenants plastique usés tu t’attelleras
Il faut savoir que la majorité des plastiques vieillissements mal  et devient ainsi encore plus dangereux pour ta santé.
Un ménage de rentrée s’impose : au recyclage (si possible) les boites déformé, coupées, abimées voir fondues.

9. Le recyclage comme excuse tu te passeras
Quelques chiffre pour illustrer mon propos :
En 2018, le taux du recyclage du plastique était de 32.5% en Europe, 24.2% en France. Il tarde à l’Ile Maurice.
Le recyclage est gourmand en énergie et l’incinération provoque le rejet de particules dans l’air, particules toxiques pour les êtres vivants.

L’excuse du recyclage n’est vraiment pas la bonne à avoir quand on voit quels effets néfastes elle peut avoir sur notre environnement.


10. Le bon bac de recyclage tu choisiras
Si malgré tout,tu utilises du plastique (on ne peut malheureusement pas y échapper), choisir le bon bac de recyclage est primordial !
En fonction des communes et du matériel de recyclage dont elles disposent, certains plastiques peuvent être recyclés et d’autres non.
Pour être recyclés, les plastiques doivent être parfaitement propres, notamment les plastiques ayant été en contact avec les aliments. Si tu as des doutes et pour être certain que les plastiques présents aient une deuxième vie, assures toi qu’ils soient bien propres avant de les jeter.

J’espère que tu as appris autant que moi avec cet article.
Le combat s’annonce long et difficile mais rappelle toi que chaque action compte.

Sources

https://www.ladepeche.fr/2019/07/30/quels-sont-les-plastiques-potentiellement-dangereux-pour-la-sante,8338052.php

https://consommonssainement.com/2018/09/23/11-choses-plastique/https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/la-crise-du-plastique-en-dix-graphiques-1181798

https://www.consoglobe.com/jouets-plastique-enfants-cg#:~:text=Malheureusement%2C%20mieux%20vaut%20%C3%A9viter%20de,cadmium%20contenu%20dans%20certaines%20peintures

3 réflexions au sujet de “Les 10 « plastique » commandements”

  1. Hellooo, j’essaye petit à petit de supprimer le plastique dans la vie. Cependant, très difficile pour les jouets en plastique parce que bon les jouets en bois, c’est bien mais c’est limité. Donc dans ma liste, ce sera le dernier ! Ton article était très intéressant, merci 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s